Ce qu’il faut savoir sur la consommation de la pompe à chaleur

Lorsqu’elle est installée et fonctionne correctement, une pompe à chaleur contribue à maintenir des températures confortables et fraîches tout en réduisant les niveaux d’humidité dans l’habitation. Elle présente un certain nombre d’avantages importants. Le pompage de la chaleur consomme moins d’électricité que lorsque l’électricité s’utilise uniquement comme moyen de la transformer. Pendant les étés, le cycle peut s’inverser et l’unité agit comme un climatiseur. En combinant une pompe à chaleur et un panneau solaire, le propriétaire peut rendre sa maison écologique et autonome.

Généralité concernant la pompe à chaleur

La pompe à chaleur fonctionne en déplaçant ou en pompant la chaleur d’un endroit à un autre au moyen d’un compresseur et une structure de circulation d’un réfrigérant liquide ou gazeux, par lequel la chaleur est extraite de sources extérieures et pompée à l’intérieur. Pour calculer consommation pompe à chaleur, il est important de comprendre son fonctionnement. La pompe aspire l’air chaud de l’intérieur dans les conduits au moyen un ventilateur motorisé. Un compresseur fait circuler le réfrigérant entre les unités de condensation extérieures et l’évaporateur intérieur.

Le réfrigérant absorbe la chaleur lorsqu’il passe sur l’air intérieur. Tandis que le réfrigérant est pompé du serpentin de condensation extérieur vers le serpentin d’évaporation intérieur, l’air chaud intérieur est dirigé ensuite vers l’appareil de traitement de l’air. Cet air déshumidifié et refroidi se pousse ensuite à travers les conduits intérieurs de raccordement vers les bouches d’aération de toute l’habitation, abaissant ainsi la température intérieure. Le cycle de réfrigération recommence, proposant un procédé constant pour garder au frais.

La consommation de la pompe à chaleur

L’efficacité des pompes à chaleur se mesure à l’aide du coefficient de performance. Cette unité se détermine en évaluant la quantité d’énergie ou l’électricité qui entre et la quantité d’énergie ou la chaleur qui sort. Des pompes à chaleur dont le coefficient de performance est de trois sont capables de créer trois kilowatts de chaleur à partir d’un kilowatt d’électricité. Un foyer moyen a besoin d’environ douze milles kilowattheures de chaleur par an. Alors, les pompes à chaleur consommeraient quatre mille kilowatts d’électricité par an pour atteindre cet objectif. Ce chiffre pourra dépendre de la quantité d’eau chaude utilisée, de la taille de la maison et de son degré d’isolation et. Il dépend aussi de l’efficacité des pompes à chaleur.

Dans une maison équipée de chauffage électrique, le chauffage peut dominer tous les autres consommateurs d’électricité. La pompe à chaleur, bien qu’elle soit considérablement plus efficace que le chauffage par résistance électrique, consomme toujours des quantités substantielles d’électricité. Si l’on considère qu’un système de pompe à chaleur typique utilise quatre à six kilowatts lorsqu’il fonctionne, la consommation quotidienne par temps froid peut atteindre trente à soixante kilowattheures ou plus. C’est pourquoi l’étanchéité et l’isolation de la maison constitue un moyen si important d’économiser l’énergie. Il en va de même si la maison est chauffée au propane, au gaz ou au fioul. De sorte qu’une maison bien isolée et étanche rapporte des dividendes année après année, les coûts de chauffage et de refroidissement de la maison dominent tous les autres.